Informations CSS du Val-des-Cerfs : Coronavirus (COVID-19)

Foire aux questions

Transport scolaire 2022-2023

→ Vérifier les avis d’interruption et de retard de circuits d’autobus : Outil dédié au transport scolaire
La pénurie de main d’œuvre chez les fournisseurs de transport scolaire impactera certains circuits tout au long de l’année.

Une nouvelle entente de principe temporaire d’une durée indéterminée a été conclue avec nos fournisseurs de transport scolaire.
Suivre l’actualité : cliquez ici.

Des élèves de l’école Saint-Romuald pédalent pour l’Ukraine

Des élèves de l’école Saint-Romuald pédalent pour l’Ukraine

 

Les 17 élèves de la classe de Mme Lennie Sutton, enseignante en 4e  année à l’école Saint-Romuald, s’activent aujourd’hui pour mener à bien leur projet « Nous pédalons pour l’Ukraine ». Les jeunes cyclistes redoublent d’ardeur pour honorer leur engagement et cumuler un total de 19,5 heures de vélo, ce qui équivaut à une minute par dollar recueilli en don. En effet, leur effort collectif a permis de remettre 1 165 $ à la Croix-Rouge canadienne.

Les élèves ont fait part à leur enseignante de leur volonté à s’impliquer pour venir en aide aux Ukrainiens. « Mes élèves voulaient se mobiliser en recueillant des dons. Nous avons donc décidé de marier la collecte de fonds au projet éducatif de l’école et aux saines habitudes de vie », explique Mme Sutton. L’enseignante a d’ailleurs été agréablement surprise du montant que ses élèves ont réussi à amasser. « Ils se sont vraiment investis pour arriver à ce résultat. Je suis extrêmement fière d’eux ! », ajoute-t-elle.

Originalement réfléchi par les élèves, ce projet social a développé leur persévérance et cultivé leurs valeurs de partage et d’entraide. « Les élèves de l’école m’impressionnent continuellement. Ils font preuve d’initiatives et participent activement à la société avec des projets comme celui-ci. Leur apport à la cause en tant que jeunes citoyennes et citoyens est précieux », ajoute Madame Julie Guillemette, directrice de l’école Saint-Romuald.

« J’ai pédalé toute la journée et je suis très fière d’avoir pu ramasser de l’argent pour les Ukrainiennes et les Ukrainiens. Cette activité me permet de les aider et de faire un geste de générosité envers celles et ceux qui sont touchés par la guerre », explique Maïka Dupuis, élève de 4e année.

Échelonné sur quatre périodes, chacun des 17 élèves doit pédaler un peu plus d’une heure pour atteindre leur objectif. Cela signifie qu’il y a au moins 5 amateurs de vélos sur les pédales tout au long de la journée. Les jeunes ont pu pédaler autant sur des pédaliers que sur des bicyclettes. Au centre du terre-plein situé en face de l’entrée principale de l’école, l’enseignante avait préparé une table de ravitaillement pour les élèves pour qu’ils puissent récupérer de l’énergie tout au long de leur défi. Ayant le cœur sur la main, ils ont su garder leur motivation et persévérer jusqu’à la fin de la journée.

« Ce n’était pas trop dur, car j’étais fier de pouvoir participer à ce défi pour aider les gens dans le besoin. Ça n’arrive pas tous les jours et j’ai pédalé le plus vite possible pour la cause », fait valoir le camarade de Maïka, Jacob Bilodeau.

Consultez le communiqué de presse en format PDF ici.